Je viens du froid

Article publié en participation au 154 ème une photo, quelques mots, de Leiloona

Avec une nouvelle photo de saison pour stimuler notre imagination

© Romaric Cazaux

Romaric Cazaux




 

 

Tu vois, je viens du froid !

 

Tu vois, je viens du froid !

J’ai dansé sur des cimes

Aux ombres d’autrefois

J’ai niché aux abîmes.

neige 2015-15

Tu vois, je viens du froid

Près des bornes milliaires

Où je jouais les jeux

De leurs bises amères

neige 2015-6

Tu vois, je viens du froid

Mais ne me chasse pas

Ce sont tous tes effrois

Que tu balaies tout bas

neige 2015-7

C’est pas ma faute à moi

Si tu te mésestimes

Et si tous les verglas

Se glissent sous tes pas.

neige 2015-5

Tu vois, je viens du froid

Et malgré les congères

Mes pas ne tremblent pas

Je porte la lumière.

neige 2015-13

monesille




Publicités

54 réflexions sur “Je viens du froid

  1. Mind The Gap dit :

    Joli joli…et magnifiques illustrations aussi !

  2. sarah dit :

    J’aime vraiment beaucoup.
    Les images que tu créés et les photos que tu utilises sont magnifiques

  3. Magnifique, très poétique! 😉

  4. blogadrienne dit :

    c’est excellent, Monesille, ne change rien 🙂

  5. Alphonsine dit :

    Jolis vers ! Qui m’ont fait penser à Maurice Carême cité plus bas, et que j’aime beaucoup. 🙂

  6. nathchoco dit :

    magnifique ! j’aime beaucoup ce poème, la répétition en forme de refrain porte le texte

  7. jacou33 dit :

    pourquoi cette impression que la neige s’adresse à moi? Très beau poème.

  8. Fred Mili dit :

    Très rythmé, un peu rafraîchissant et une chute lumineuse !

  9. agréable association de photos

  10. Voila qui est tout en délicatesse, froidement. Beau paysage de mots.

  11. Magnifique. j’ai adoré ! fort, puissant… Et accompagner tes mots par ces images ! quelle bonne idée !

  12. trezjosette2 dit :

    il y a un rythme dans ton texte qui me chante à l’oreille

  13. Guy dit :

    La neige mérite bien son poème 😉 bravo…
    J’aime beaucoup

  14. sabariscon dit :

    Un beau point de vue, original et poétique à souhait!

  15. Ludo dit :

    Joli poème! Travaillé, la langue est choisie avec soin! Bravo!

  16. Un très joli texte. Je trouve que tout sonne bien et que les tournures sont magnifiques! Vivement la semaine prochaine.

    • monesille dit :

      C’est très gentil d’être venue me lire, j’arrive à peine et je n’ai pas encore eu le temps de faire le tour des autres textes. la semaine prochaine je ne sais pas si j’aurais trop le temps, mais je vais essayer.

  17. titine75 dit :

    Comme Kentin, tu as choisi de faire parler la neige, c’est une bonne idée à laquelle je n’aurais jamais pensé.

  18. Albertine dit :

    Un très jolie fin : la neige porteuse de lumière et non synonyme de chaussées glissantes ou de trains en retard… Elle retrouve « ses lettres de noblesse » !

  19. Stephie dit :

    J’aime beaucoup et ça me rappelle le rythme d’un poème connu… mais lequel ? Bon lundi 🙂

  20. Kentin Spark dit :

    J’ai eu froid dans le dos en lisant cette belle lumière.

  21. Asphodèle dit :

    Que c’est beau ! Tu en parles très bien du froid et de ce qui l’entoure. Tes photos sont très jolies elles aussi !

  22. emilieberd dit :

    « Et malgré les congères mes pas ne tremblent pas je porte la lumière » Magnifique!

    • monesille dit :

      Pour tout dire j’ai hésite entre : je porte la lumière ou je danse l’éphémère. Mais la vision finale de lumière l’a emporté, ai-je eu raison ?

      • emilieberd dit :

        Tu voudrais vraiment mon avis ? Si oui, j’en ai un.

        • monesille dit :

          mais oui, bien sûr que je veux ton avis !

        • monesille dit :

          euh, que je voudrais !

          • emilieberd dit :

            Tu as eu raison, selon moi. La danse éphémère n’aurait évidemment rien enlevé à la beauté de tes mots. Seulement la lumière apporte (de toute évidence) une ouverture sur le printemps. Ce que j’aime par dessus tout, si je peux encore une fois me permettre, c’est l’idée que la lumière ait une consistance, qu’elle soit lourde et qu’en la portant les pas ne tremblent pas malgré les congères. A moins que le fait de porter la lumière donne un pas certain. Mais j’aime bien l’idée d’un poids lourd qui n’est pas un fardeau mais un cadeau. Desolee je m’enflamme! C’est qu’il est si beau ton hiverEn même temps, tu avais posé la question…

            • monesille dit :

              Mais je t’avais demandé ton avis et je suis ravie que tu me l’aies donné, je n’avais pas vu cela de cette façon, et cela m’enlève les regrets de ne pas avoir fini autrement, j’hésite souvent entre deux formulations et regrette quasiment systématiquement celle que je n’ai pas choisi. Merci de m’avoir répondu si « flammement »

            • emilieberd dit :

              J’ai préféré demander avant car je sais bien que c’est quelque chose qui vient de l’intérieur!

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s