L’agenda ironique-La fée bleue-Un rayon de soleil plus tard !

Plébiscitée par les habitants de la blogosphère imaginaire, cette fée s’est un peu incrustée dans ma participation au concours de l’agenda ironique de Jobougon pour le mois d’Août ! C’est l’été, laissons-la faire son travail de cigale, quand l’automne sera venu, elle risque de s’absenter quelque temps pour raisons… personnelles.

Pour ceux qui ont du mal à suivre, des sessions de rattrapage sont organisées :

– la fée bleue début de la fin  là

– la bagarre de la fée bleu ici


 Un rayon de soleil plus tard !


Il  faut bien reconnaître que Ses nuits étaient plus fraîches que vos jours et Elle profitait de la tranquillité nocturne enfin retrouvée pour écrire, récupérant des forces en dormant fort tard le matin, et répondant le reste des journées sporadiquement aux commentaires hilarantico-exubérants qu’avaient déchaînés sur Son blog, les aventures estivales d’une fée bleue-gnasse filiforme.

P1060560

Assise à sa table de travail, Elle goûtait tranquillement la douce vue par la fenêtre de l’aube grise sur les toits gris lorsqu’un tourbillon aussi bariolé que le blog de Mindthegap traversa Son bureau comme un ouragan en faisant gaiement des claquettes avant d’aller s’engouffrer entre les pages du dictionnaire. Elle avait juste eu le temps de reconnaître la fée bleue ainsi coloriée. Dans ses pas s’envolèrent les feuillets sur sa table comme feuilles sèches sous les platanes par jour de grand mistral, mais Elle s’aperçut du coin de l’œil que le Leprechaun sur le mug sombre ne souriait plus, mais alors absolument plus !

Se doutant qu’il y avait anguille sous arc-en-ciel, elle appliqua la méthode qui lui avait réussi dans un autre épisode, et pour ne pas effaroucher cet être, tellement effarouchable que peu de gens peuvent se vanter d’en avoir effectivement vu un, Elle concentra fixement son regard sur une page… blanche, faisant mine de se désintéresser totalement du reste. Le Leprechaun grognon voyant que rien ne remuait se décolla discrètement du mug sombre et se faufila derrière les poupées russes grisounettes dans le petit matin.

11082015-poupées russes 006

Il  regardait avidement dans toutes les directions, mais rien d’autre que lui ne bougeait. Elle venait de finir de lire Martin Eden de Jack London où Elle avait appris que dans un jeu où on ne connaît pas les règles on a intérêt à laisser l’adversaire jouer en premier. Elle resta donc tranquille en regardant encore plus fixement si  possible sa page …blanche.  Le Leprechaun rassuré ou intrigué par Son immobilité  se lança :

-« Ahem, » toussota-t-il.

Imperturbable, Elle leva un sourcil interrogatif.

-«  Ahem, désolé de vous déranger, vous n’auriez pas vu passer une ♥¥Δ±œ♥ de fée ? »(veuillez, chers lecteurs assidus, noter le changement de vocabulaire adjectival par rapport à ces  *# ;/*µ  de tourterelles).

-« De quelle couleur  ? »

Elle comprit qu’Elle avait tapé dans le mille en voyant le Leprechaun se renfrogner encore plus si cela était possible.

-« C’est bien là le problème ! Elle m’a piqué les couleurs de l’arc-en-ciel »

Du coin de l’œil gauche, Elle vit la couverture du dictionnaire se gondoler doucement et un gloussement pas très discret sortit d’entre les pages révélant la cachette au Leprechaun furibond !

-« Sors de là traîtresse »

-« Mais voyons Leprounet ! »

Ils en étaient là, les pauvres !

-« Sors de là, nom d’un sort »

La fée multicolore s’extirpa soyeusement des pages roses du dictionnaire où l’autrice piochait les citations nécessaires à la résolution des énigmes du Vae Victis de Martine.

-« Mais enfin Leprounet, ne sois donc pas rabat-joie, j’avais juste envie de changer un peu de robe, ce n’est pas un drame !»

-« Pas un drame ? Regarde autour de toi, le jour se lève et les toits sont encore gris, le mug est sombre, même les poupées russes font grise mine. Tu veux me faire perdre mon taf ou quoi ? Tu ne peux donc pas faire les boutiques comme tout le monde ! Tu n’as qu’à taper dans le chaudron mais rends moi les couleurs ! »

L’autrice intervint :

-« C’est généreux comme proposition, tu sais, et puis le coup de la page blanche, ce n’est pas à ton avantage, ça te fait disparaître ! »

L’argument eut l’air de toucher juste, et la fée secoua la tête d’un air désolé.

-« Mais je ne peux pas quitter mes couleurs de robe comme ça moi, je n’ai rien emporté d’autre ! Et puis j’en ai marre du bleu, toujours du bleu ! Même Valentyne m’a prise pour la fée de Pinocchio ! »

Le Leprechaun et Elle se lancèrent un rapide coup d’œil ! C’est vrai que le bleu à la fin…ça pouvait lasser, faire croire à du blues, ce qui était l’exact contraire de cet être délicieux et légèrement excentrique de fée un peu gnasse mais tout de même très stive. Elle reconnut que l’accoutrement du Leprechaun ne lui donnait pas trop matière à  parler dans le domaine de l’élégance et Elle sortit ses ciseaux d’argent tandis que le Leprechaun fermait les yeux  et, pendant que la fée toute nue se tortillait derrière les poupées russes, le jardin de Leodamgam ayant retrouvé ses couleurs, elle découpa un amour de petit bikini dans le premier rayon de soleil qui passa entre les branches du citronnier en fleur. La petite fée sauta dans l’absence de tissu et se dandina :

Pâques 2015 276

-« Ouh, c’est doux, c’est léger, je vais enfin pouvoir bronzer ! » et sous les yeux éblouis (et rouverts pour le coup) du Leprechaun elle commença à se déhancher en fredonnant une chanson de Zaz :

Chic, Je vais pouvoir aller voir s’il  y a réellement une plage souslesgalets»

-« Ahem, bon, ben c’est pas tout ça, mais moi, il me faut retourner bosser, il y a un bouc qui m’attend au puck fair de  Killorglin »

10082013-P1070765 dit Le Léprechaun aussi dignement qu’il  lui était encore possible. En plus il me faut aller donner un coup de main à un cousin Troll d’écosse qui doit débarque dans un non-texte chez l’Ornithorynque »

-« Je peux venir avec toi »

-« Habillée comme ça ? »

Puis il haussa les épaules, tendit la main à sa fée vêtue de soleil et tous deux sautèrent allègrement  main dans la main dans le mug revenue allant vert.

Le monde aussi était à l’envers, c’était Elle qui réalisait les souhaits d’une fée maintenant ! Elle espérait bien recevoir un fée-repart pour avoir des nouvelles de ce petit être auquel au fil des pages, elle avait fini par s’attacher.



re-re-Fin


Publicités

15 réflexions sur “L’agenda ironique-La fée bleue-Un rayon de soleil plus tard !

  1. Leodamgan dit :

    Elle est mignonne, cette fée bleue et le Leprechaun sous son air bougon (non, rien à voir avec Jo) est plutôt sympathique en fin de compte!

  2. emilieberd dit :

    Mais c’est que nous aussi, hein! On s’attache à cette coquine fée bleue!
    « Taper dans le chaudron »! Mouhaha!Bon, je suis à la bourre, je vais vite lire la suite! Bises

  3. […] – 15 : Et comme on n’arrête pas l’progrès, décidément pas ! Voici la fée bleue qui fait encore des siennes, farceuse, moqueuse, colorée comme une pie, Accrochez-vous, elle en a à dire un rayon : Suite de 5 et 6, avec tous ces textes je recule devant l’effort de tout remettre en ordre et à la suite… Païens de tous bord, veuillez me pardonner. La fée bleue – Un rayon de soleil plus tard https://monesille.wordpress.com/2015/08/12/lagenda-ironique-la-fee-bleue-un-rayon-de-soleil-plus-tar… […]

  4. Milton dit :

    Vraiment charmante cette fée bleue ( je crois avoir lu les épisodes dans le désordre mais ça se tient bien quand même).
    Bravo bravo et La Suite !!!

  5. […] Pour les précédents épisodes voir: la fée bleue ici, la bagarre de la fée bleue,ici, et un rayon de soleil plus tard, ici. […]

  6. […] Un lutin vert et une fée en bikini doré passèrent à deux mètres de lui sans le voir, bien trop affairés à discuter. […]

  7. […] – 15 : Et comme on n’arrête pas l’progrès, décidément pas ! Voici la fée bleue qui fait encore des siennes, farceuse, moqueuse, colorée comme une pie, Accrochez-vous, elle en a à dire un rayon : Suite de 5 et 6, avec tous ces textes je recule devant l’effort de tout remettre en ordre et à la suite… Païens de tous bord, veuillez me pardonner. La fée bleue – Un rayon de soleil plus tard https://monesille.wordpress.com/2015/08/12/lagenda-ironique-la-fee-bleue-un-rayon-de-soleil-plus-tar… […]

  8. Oh, un texte pas avec des non mots 🙂

    Gaffe, on s’habille pas n’importe comment aux fêtes aux trolls d’Ecosse – kilt et démesure !

  9. Valentyne dit :

    Et le fée verte elle la connaît ta fée bleue ?
    (Fée verte = autre nom pour l’absinthe)
    🙂

  10. Jolis dialogues ! on sent que l’auteur a un faible pour cette fée-bleue…. qui frappe toujours trois fois (au moins), et, en voleuse d’arc en ciel qui se respecte, revient toujours sur les lieux de son Grimm.
    la suite !!

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s