Jeudi en poésie-Supervielle

En l’absence de d’Asphodèle qui ne devrait pas tarder à revenir, maintenons la tradition du jeudi poésie.

jeudi poésie oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1

Emilie m’a déjà envoyé son lien, si vous m’en envoyez d’autres je les ajouterai en suivant.

http://lespetitscahiersdemilie.com/2015/08/20/poesiedujeudi2

Un poème de notre carnet poétique

https://carnetsparesseux.wordpress.com/2015/08/19/tel-qui/

Et un poème de Soene qui frappe fort du maillet avec Michel Ange

http://soene.canalblog.com/



Dans la forêt sans heures

hêtraie 170Dans la forêt sans heures
On abat un grand arbre
Un vide vertical
Tremble en forme de fût
Près du tronc étendu.

Cherchez, cherchez, oiseaux,
La place de vos nids
Dans ce haut souvenir
Tant qu’il murmure encore.

Jules Supervielle


Je dédie ce poème à mes enfants qui viennent de perdre leur grand-père.




Publicités

18 réflexions sur “Jeudi en poésie-Supervielle

  1. Un texte court et très touchant…Je compatis pour tes enfants, je n’ose penser au moment où ma mère partira, c’est la seule grand mère qui reste aux miens et ils l’idolâtrent…
    Bisous
    Odile

  2. Asphodèle dit :

    Rhooo Monesille, enfin je viens te voir, pas facile avec les blogs WP (ce qui est un comble quand même) et tout d’abord un grand merci pour ce que tu as fait, je suis infiniment touchée ! Comme pour Soène, vous êtes formidables les filles et vous me poussez aux fesses là ! Si ça ne tenait qu’à moi, je ferais poésie demain mais tu connais le contexte à la maison et jusqu’au 25 septembre je vais être beaucoup à l’hôpital ou en garde-malade (je ferai quand même quelques trucs), jeudi prochain sûr, entre deux et au coup par coup pour ne pas me laisser déborder non plus et la priorité est de taille ! 😦 Je suis navrée pour tes enfants, ce sont des mondes qui finissent quand les derniers grands-parents tirent leur révérence… Et Supervielle, ce mal connu (mal aimé aussi car trop surréaliste parfois) colle bien à ton état d’âme… Pour Carnets je suis d’accord, j’irai voir son poème dans l’après-midi, là je dois filer !!! Mais je tenais à te faire un gros bisou♥ Je rajouterai les liens au cahier poésie ! On fera aussi un jeudi spécial avec nos poèmes, je préviendrai à l’avance ! J’y avais déjà pensé mais je voulais un thème aussi, avec l’automne et la rentrée, peut-*être y aura-t*il matière, ça trotte… Re-bises ! 😉

    • monesille dit :

      Bonjour Asphodèle, Ce fut un plaisir de tenir la boutique t’inquiète, J’arrive mieux à suivre les blogs depuis que j’ai découvert comment fonctionnait le lecteur. Cette semaine je passe vraiment en coup de vent pour cause de petit trésor, je reprendrai mon rythme ce week end, pour vous laisser tomber un peu pendant l’automne où normalement je dois suivre une formation.
      Je te fais de gros bisous et je te souhaite beaucoup de vaillance.

      • Asphodèle dit :

        Le reader va m’aider aussi pour me mettre partiellement à jour (on ne rattrape pas 5 semaines^^), j’avoue que cette semaine est trop chargée (3 séances de rayons pour maman) et demain j’attends des amis (Mindounet pour ne pas le citer), ça va me faire du bien mais m’éloigner des blogs jusqu’à dimanche ! Je comprends pour ton automne, ne t’inquiètes pas, je prendrai le relais, c’est ça la solidarité bloguesque ! Je t’embrasse ! ♥

        • monesille dit :

          Mets le Mindounet sous une couette il a l’air d’aimer ça ! Pour le retard je comprends, je vois le mal que j’ai eu en rentrant après juste une semaine à Florence;
          quant à moi je joue les prolongations pour petit trésor ce week end, je me régale mais ça prend du temps !
          Bises et courage pour ta maman.

  3. Leodamgan dit :

    Les grands arbres, hélas finissent par tomber, à la grande souffrance des jeunes pousses.
    Je compatis.
    Mo

  4. sous les galets dit :

    Belle conservation du flambeau de notre Aspho nationale, même moi qui ne suis pas sensible à la poésie, il me touche ton texte (parce qu’il est court mais pas seulement), je ne connaissais Supervielle que de nom, c’est presque réparé….condoléances pour tes enfants, quelque soit l’âge ce sont des moments difficiles….

    • monesille dit :

      Merci pour mes enfants, c’étaient leur dernier grand-père, c’est dur.
      Je ne connaissais pas bien Supervielle non plus, je découvre, ça vaut le détour.
      Bises

  5. Mind The Gap dit :

    Tu gardes la boutique…c’est vraiment bien ! Joli texte, simple et fort.

    • monesille dit :

      Asphodèle ne devrait pas tarder à rentrer si j’ai bien compris, de toute façon je ne pourrai pas continuer en septembre, à moins de tout programmer d’aujourd’hui, ce qui est après tout faisable.

  6. emilieberd dit :

    Ce poème est magnifique et triste! Merci Monesille! Le vide qui tremble me plaît énormément.
    Bises

  7. Magnifique, ce texte de Supervielle !
    Merci Monesille de maintenir la « tradition Asphodèle » ; voilà un billet publié hier (si la poésie faite à la maison rentre dans le cadre des jeudis 🙂 ) http://wp.me/p3i9co-14Q

    • monesille dit :

      Normalement ce sont surtout des auteurs classiques; La question est là, es-tu un auteur classique ? Et puis après tout ce sont les vacances et on peut bien sortir des sentiers battus (les pôvres !)

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s