Le temps

24082014-chevaux de przewalski 118Je viens, j’accours

Je vole et me déchire

Entre deux pages à lire

Et dix pages à écrire

Et le temps de l’amour

Le temps de se poser

Que faire que choisir

De quoi donc m’amputer

Qui ne me manque ? Au pire

Un poème à jouer

Une ligne à rêver

Un silence, un soupir

Une larme pour rire,

Une rime à trouver,

Et le temps de l’inscrire

La vie m’aura manqué.

 

Publicités

15 réflexions sur “Le temps

  1. Mind The Gap dit :

    Jolie variation qui le temps qui coule, s’écoule et nous coule…bravo à toi !!

  2. Leodamgan dit :

    Le temps, le temps…
    Ce n’est pas qu’il nous manque encore, mais quand ce sera le temps…
    Bonne soirée,
    Mo

  3. martine dit :

    « Le temps est une agonie incessante du présent qui se désintègre en passé. » (Tomás Eloy Martínez, Le Chanteur de Tango)

  4. cathy1461 dit :

    Des mots qui me parlent …
    Le temps on court tous plus ou moins après, et il est si précieux …!
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

  5. Virevoltant ! Je ne me suis pas amputé du plaisir de te lire !

  6. Joli ; j’y entends l’écho de certains poème de Boris Vian. en tout cas, fortuit ou voulu, c’est réussi !

  7. J’aime ton poème, tout simplement ! Bises Marie *

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s