Jeudi poésie-Paul Fort

Participation au jeudi  poésie de Dame Asphodèle

jeudi poésie oiseau-couronnc3a9-ana-rosa1


Chanson des gifles du vent

été 2 194

Combien de fois, depuis mes jeunes ans, combien de fois m’aura giflé le vent !
Au temps de ma jeunesse, c’était gifle en caresse,
au temps de mes vingt ans, comme gifle en serment ,
au temps de mes trente ans, comme gifle entre amants,
quand j’eus pris l’air penché, gifle au pédant fâché,
voyez ce dos courbé, gifle au gaga-bébé,
au temps (par tous les temps gifle la faux du Temps)
au temps où Mort vous griffe, soudain la Gifle-Gifle,
la der, en ouragan, et celle que j’attends.
– Combien de fois, depuis mes jeunes ans, combien de fois m’aura giflé le vent ?

Ferveur française. Ballades périgourdines

Paul Fort !

Publicités

9 réflexions sur “Jeudi poésie-Paul Fort

  1. Asphodèle dit :

    Je connais mal Paul Fort mais j’avoue que cette Gifle me plaît beaucoup (celle du vent pas les autres hein^^)…

  2. emilieberd dit :

    Ce poème est comme les gifles, il pousse à réfléchir 🙂
    Bises

  3. Mind The Gap dit :

    Il est fort ce Fort un peu abstrait pour moi vers les 2/3 des vers… 😀

  4. Joli !

    je propose un petit truc, avec du Verlaine (ou de l’Apollinaire ?) dedans
    http://wp.me/p3i9co-T8

  5. Valentyne dit :

    Une gifle comme on aimerait en avoir plus souvent 🙂

    Merci Monesille 🙂

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s