Jeudi poésie-Vieux village

Certains jeudis Madame Asphodèle nous laisse la plume libre ! Libre d’aller et venir comme bon lui semble sur nos feuilles et de concocter des poésies avec nos propres mots. Je me prête au jeu bien volontiers, vous savez, vous que je n’ai guère besoin de me forcer !

écrire crayons de bois image du hufftington post


Vieux Village

 

C’était un vieux village, moussu, violent

Où traînaient aux pavés sales et misérables

De rugueux seaux de bois aux portes des étables

Sur de la paille hachée et molle aux sabots lents.

 

Le vent du nord soufflait, âpre, glacé, coupant

Aux angles de masures, cousant impitoyable

Mes paroles gelées de femme indésirable

Aux échos désolés de ses lancinements.

 

Le ciel plombé au gris d’ardoise sombre

S’accumulait aux abords des décombres

Et menaçait du haut de ses gros yeux

 

Une file d’enfant tous vêtus de dimanches.

Enfants ailés, nimbés de robes blanches

Chantant d’une voix pure, des chants pieux.

Publicités

23 réflexions sur “Jeudi poésie-Vieux village

  1. patchcath dit :

    le froid est glaçant dans ton poème,
    je souris au souvenir « des habits du dimanche  »
    et j’aime bien la dernière note, la voix pure et le chant des enfants.
    C’est Chouette!

  2. Valentyne dit :

    Je me suis sentie comme transportée dans ce vieux village , glaçant et un peu inquiétant …..

    Bisesss et bon dimanche 🙂

  3. celestine dit :

    Splendide sonnet, avec des rimes riches.
    Il se dégage une belle ambiance de l’ensemble.
    Bises admiratives
    ¸¸.•*¨*• ☆

  4. je plussoie le Wahou d’Asphodèle ; La musique et et les images de ton poème s’entrecroisent et se renforcent ; très belle écriture (pas comme celle, fastidieuse, de mon commentaire 😦 )

  5. Leodamgan dit :

    Cela sent l’hiver, le froid et les chants des anges.

  6. En te lisant je me suis rappelée ces tableaux du XIX siècle qui peignent des paysages ruraux pauvres et désolés. Tu as pensé à un peintre précis ou ce village est issu de ta seule imagination?

  7. sandrion dit :

    De bien belles inventions dans ce poème qui laisse entendre une mélodie douce, un peu triste et têtue.

  8. Asphodèle dit :

    Waouh c’est magnifique ! Quel vieux village d’antan ! Et ces enfants tous habillés de dimanches, on en a connu ! Mais ça fait peur quand même cette chute après les nuages noirs « au gris du ciel d’ardoise »… Bravo, c’est très fort, je le visualise très bien ! 😉

  9. Mind The Gap dit :

    Magnifique en terme de rythme et de musicalité et puis on arrive presque à voir cet endroit. J’aime aussi TA poésie…Bisous !

  10. emilieberd dit :

    Whaouh! Le rythme dans les mots! Bravo! Je ne souhaiterai pas vivre dans ce village…Tes mots si beaux le rendent magnifiques!
    Bises

  11. martine dit :

    Elle a bien raison, Madame Asphodèle, de te laisser libre plume !
    Ce que tu lui donnes à écrire, à cette plume magistrale, est remarquable.

    « cousant impitoyable
    Mes paroles gelées de femme indésirable »

    Merci ❤

  12. modrone dit :

    Misères et masures, somber et décombres, et puis comme une rédemption. C’est bien ça? Bravo.

  13. […] La Toutebelle »…tout un programme de princesse des mots ! 3 – Chez Monesille, il est question d’un « Vieux village »…abandonné, vivant ? Allons voir ho ho ! 4 – EmilieBerd nous a déniché  un […]

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s