Jeudi poésie-l’horloge-Maurice Carême

Et voici encore un jeudi poésie proposé par Dame Asphodèle. Cette fois ci je vous invite à découvrir un autre poème de Maurice Carême, l’horloge qui aura peut-être le don de faire apprendre l’heure à mon petit trésor !

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)

L’Horloge

S’en allant à Pampelune

Par un joli soir de lune,

S’en allant à Pampelune,

Une horloge sonna une.

En longeant les murs de Dreux,

Cette horloge sonna deux.

Passant le gué de Longroy,

Cette horloge sonna trois.

Mais, en s’attardant à Chartres,

Cette horloge sonna quatre,

Cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze

En admirant les colombes

Descendant comme des flammes

Sur les tours de Notr-Dame.

Et, oubliant Pampelune

Et ses châteaux de lune :

« Qu’allai-je y faire, dit-elle,

Lorsque la France est si belle !

Retournons vite à Paris.

Bonnes gens, il est midi. »

Maurice Carême

Publicités

21 réflexions sur “Jeudi poésie-l’horloge-Maurice Carême

  1. Je ne la connaissais pas celle là! Je la garde pour ma Jeannette, qui pour l’instant, à 4 ans, a tout du garçon manqué, la poésie et les histoires, c’est pour le temps calme du soir seulement…

  2. Une comptine … période douce, en effet!

  3. Leodamgan dit :

    On entend bien sonner musicalement les coups de l’horloge.

  4. martine dit :

    Jeannine Burny, qui fut la secrétaire, la muse et l’amante de Maurice Carême, et que j’ai eu le privilège de rencontrer au Marché de la Poésie (Dieu, qu’elle est bavarde 🙂 ), dirait de ce poème qu’il fut écrit dans la « période douce »… et qu’il était étonné lui-même de « faire le buzz » – comme l’on dit maintenant – chez les enfants. Mais quand je lis les vers que tu as choisi, comment ne pas se retrouver dans l’émerveillement enfantin ?
    Merci beaucoup, Monesille 😀

  5. Asphodèle dit :

    Paternel et pédagogue Maurice Carême ! Pour apprendre à ton Tibou, tu remplaces les villes de Maurice Carême par des endroits de ta région, c’est un bon procédé mnémotechnique ! A midi, effectivement, c’est à Paris qu’il faut être (pour manger) ! 😆

  6. Mind The Gap dit :

    Oui, c’est mignon et frais…joli à entendre 😀

  7. soene dit :

    Hello Monesille
    A l’heure dite, l’heure passe, avant l’heure c’est pas l’heure, après l’heure c’est plus l’heure 🙄
    Elles doivent en avoir un peu marre les horloges de tourner en rond 😆
    Joli classique. On a dû l’apprendre par coeur, dans l’temps !
    Bises de Lyon

  8. […] – Monesille  avec « L’horloge » de Maurice Carême 2. Asphodèle, avec « Le poète tardif » Philippe Jaccottet 3 – Soène […]

  9. Valentyne dit :

    Il est presque 7 heures … A Paris et à Sète 🙂
    Bisessss Monesille

  10. patchcath dit :

    Douce, cette tendresse enfantine chez Maurice Carême,
    ah ! et les horloges… je serais un peu collectionneur comme Gepetto si j’étais seule dans ma maison,
    j’aime, merci

  11. […] – Monesille effectue un retour aux « bases » avec « L’horloge » de Maurice Carême 2 – Martine la Turbulente nous présente une poétesse québecoise, Marie Uguay, avec un […]

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s