Les plumes d’Asphodèle-Tendresse vagabonde.

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

Et nous voici au jour J ! Madame Asphodèle nous a fait encore une fois la faveur de nous concocter un thème de choix : Vagabondage, la collecte de lundi fut homérique, le 20 heures burlesque, pour reprendre le terme de Claudialucia, et les neurones en surchauffe ont eu un peu de mal à se mettre au boulot.

Mais voici le texte incluant 19 des mots imposés, la libellule m’a échappé.

Flânerie, pacager, liberté, baguenauder, circonstance, enthousiasme, prisonnier, errance, prairie, libellule, céleste, nuage, délire, rencontre, bohème, paria, alouette, gironde, évanescent, agripper.

Simplement j’ai transformé pacager en pacage.

Et cela colle très bien avec la photo de Soène

crédit photos : Soène (quand elle est "en balade" !

 



 

 

Tendresse vagabonde

 

Douces mains, verte prairie, tendresse vagabonde

Guidant mes pas d’alouette dansante

Dans la tiédeur des heures angoissantes

Petite enfant agrippée à vos fleurs girondes.

 

Poursuite de nuages, jeunes matins frileux

Sous des yeux froids au bleu vif de bohème

Prisonnier de rencontre, essaimeur de dilemme

Paria de moi au rire chatouilleux

 

Ânesse à manger du foin. Ricanant

Enthousiasme de famine, errance

Des esprits vaincus, vainqueurs selon les circonstances,

Horizons d’évasion, lointains évanescents.

 

Plus de flânerie, mais des rôles

Esquisse de modèle, docile au pacage

Délités les délires acérés du saccage

Sérieuse liberté au parfum de geôle.

 

Et puis la vie, la vie si forte, et ce penser

Baguenaudant ami de tolérance

Au fond de moi, toujours, l’amour est en partance,

Ce tourbillon toujours recommencé.

 

Sucre doux, instant de grâce et peste

Point de fuite, point d’indignation

Naître et mûrir, liste d’absolution

Où germait chaque nuit un poème céleste.

 




 

 

Publicités

29 réflexions sur “Les plumes d’Asphodèle-Tendresse vagabonde.

  1. Nunzi dit :

    Très joli poème champêtre – mais pas que.

  2. celestine dit :

    Je me retrouve complètement dans cette réflexion sur la vie, rien ne détruit au fond de nous la petite flamme, pas même les lourdes épreuves.
    Bravo pour cette flânerie qui est loin d’être simplement bucolique, à mon sens.
    ¸¸.•*¨*• ☆

  3. bizak dit :

    Oh! quel doux poème bucolique , tu réveilles le printemps par tes mots enchanteurs et langoureux comme une envie folle de la farniente sous un doux soleil.

  4. Pfuu.. c’est splendide et riche d’évocation… ça devrait mis de côté pour le prochain jeudi-poésie 🙂

  5. Leodamgan dit :

    Quelle douceur, quelle suavité…
    Bon reste de dimanche,
    Mo

  6. Une beau texte poétique qui nous entraîne, bravo 🙂

  7. patchcath dit :

    Toute une vie de rêve, à aimer. Joli, joli

  8. martine dit :

    Il va m’être difficile de ne pas paraphraser les unes et les autres.
    Alors juste ❤
    bises

  9. Mind The Gap dit :

    ça vole haut ici, beaucoup de choses m’échappent dans ton poème. Naître et murir, oui c’est une vérité absolue !
    Pas bien pour pacager transformé, ça mérite 10 coups de règle sur les doigts mais je vois que la patronne est tolérante avec toi 😀 😀
    Bravo à toi !

  10. lydia66 dit :

    Un très beau style pour un texte qui ne l’est pas moins.

  11. emilieberd dit :

    Une vie qui défile sous nos yeux et les mots qui défient l’irrémédiable. J’ai particulièrement aimé la strophe des rôles, et la dernière aussi comme une caresse résignée!
    Bises

  12. J’ai relu plusieurs fois ton poème car c’est vrai qu’il n’est pas facile à comprendre! Et c’est justement en le relisant que les images se forment et les sonorités et le sens apparaissent, de l’enfance, à l’adolescence et à l’âge mûr qui ne renonce jamais tout à fait à ses rêves! !

  13. mariejo64 dit :

    voilà un exercice que je ne saurai jamais faire ! J’en suis d’autant plus admirative. Les premières strophes accentuent l’envie de douceur printanière qui nous taraude tous, je pense ! Pour l’heure, le temps est gris, pluvieux et froid, ça sent la neige, me dit mon mari !

  14. Asphodèle dit :

    Waouh ! Mais c’est un grand cru Dame Monesille, c’est superbe et même si le fond est plus que doux-amer par moments (« sérieuse liberté au parfum de geôle), on retrouve la flamme des poètes accrochée à l’amour « toujours en partance » pour de nouvelles rimes qui nous emmènent au 7ème ciel ! Bravo, je le garde pour mon cahier de poésie perso ! Un Oscar pour Soène et sa superbe photo et un pour toi, pour ce poème… 😉

    • monesille dit :

      Doux-amer, oui, et j’ai oublié la mention spéciale pour Queneau et son point d’indignation qui m’a laissée scotchée au point (c’est le cas de le dire) de lui emprunter.
      Bisous, Dame Asphodèle et merci pour cet espace d’expression que tu nous offre.

  15. jobougon dit :

    La poésie céleste s’esquisse au paradoxe des libertés engeôlées dans des rôles qui se libèrent ensuite dans un tourbillon en partance, c’est digne de l’académie française. Voilà qui est plaisant à souhait, surprenant, et surtout plein de poésie suggestive et contrastée. Marier les contradictions, tout un art !

  16. Moi, je m’en fous de comprendre ou pas car la poésie me reste accessible par sa musique et les clochettes des mots qui s’entrechoquent. Tant pis pour la Libellule puisqu’elle signe ce texte !

  17. Valentyne dit :

    Coucou Monesille
    Pas sûre de comprendre tout ce que tu as voulu dire

    Un passage me plait particulièrement:  »
    Délités les délires acérés du saccage

    Sérieuse liberté au parfum de geôle. »
    Bisessss

  18. […] participants : Nunzi, Soène, Mind The Gap, Monesille,Jacou33, Lydia B. ,Carnets Paresseux , Mijo64,  Marina Chili,PatchCath, Asphodèle,Célestine, […]

  19. […] Soène, Mind The Gap, Monesille, Jacou33, Lydia B. (Bienvenue à elle !^^), Carnets Paresseux dit Cow-boy Dodo pour la […]

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s