Agenda ironique au fil d’avril

Voici qu’est né chez notre Carnetparesseux un nouveau petit agenda ironique. Bienvenu au nouveau né et qu’Avril  lui prête de nombreux talents conteurs !

 

été 2 273

Fil d’angoisse

Allons, allons crise d’angoisse

Laisse-moi donc de guerre lasse

Et va-t-en  exercer ailleurs

Tes douces griffes sur d’autres cœurs

Allons, je dis ! Tu vas m’user

De moi que va-t-il donc rester

Filigrane de mince trame

Rien de ce qui fait une femme

Et palpitant en transparence

Un  pauvre cœur toujours en transe

Chaque fois que tu viens pour lui

Roder aux abords d’une nuit.

Publicités

22 réflexions sur “Agenda ironique au fil d’avril

  1. Quand j’suis engoncé dans l’angoisse, je tire le fil des cosses (toujours le rouge sur le +) afin d’en retirer les petits contre-pois, je rajoute de la carotte pour les joues et pour garrotter la peur, je fais mijoter quelques heures de sommeil et il n’en est plus rien !!

  2. […] (histoire à suivre) Monesille (file l’angoisse) Anne de Louvain-la-Neuve (Surfilage à plomb à la Scala) Emilie (piège les araignées) Jobougon […]

  3. Rx Bodo dit :

    L’humeur a des hauts et des bas, comme le yoyo au bout de son fil.

  4. patchcath dit :

    (soie et sang=angoisse) Cesse de te tourner les sangs et pense à la douceur du fil de soie? Elle est belle, ta poésie !

  5. emilieberd dit :

    Je me rends compte en relisant les comm que je ne t’avais pas écrit que j’avais trouvé ton poeme tres réussi, tres angoissant 😉
    Bisous

  6. emilieberd dit :

    Mince! Joyeux anniversaire en retard!
    Le fil d’angoisse était en rapport?
    Gros bisous

  7. Assurément, un fil à dénouer…

  8. Valentyne dit :

    Tricoter ou détricoter ce fil d’angoisse pour qu’il te laisse tranquille la nuit ?
    Bisesss Monesille 🙂

  9. Asphodèle dit :

    Et quoi quoi j’apprends que c’était ton anniversaire ??? Rhooo cachottière, je te fais des bises en retard mais le coeur y est ! 😆 ♥

  10. Asphodèle dit :

    Ha les fils de nos angoisses, tant qu’ils ne nous étranglent pas ! Le coeur en transes (ne m’en parle pas !!!! :lol:) ! J’aime beaucoup beaucoup ton poème…et j’apprécie la « courtitude », tout est dit, les ourlets sont bien faits, de la belle ouvrage Dame Pénélope ! 😆

  11. La Licorne dit :

    Ne le déroule pas trop ce fil-là !
    Pourrait dev’nir spasmo-fil …

    Grosses bises réconfortantes.

  12. […] a débobiné la première une histoire à suivre ; Monesille invite l’angoisse à filer plus loin; Anne de Louvain-la-Neuve nous propose de suivre l’inspecteur Sibélius (Surfilage […]

  13. Mind The Gap dit :

    Joli texte bien cousu si j’ose dire…bravo 😀

  14. Leodamgan dit :

    C’est bref, filiforme, même, mais très joli dans sa minceur!

  15. jobougon dit :

    Mais qu’y-a-t’il donc sous la nuit pour faire surgir cette belle angoisse ?
    Sous la nuit, répondit l’angoisse, se cache la clef de mon audace.
    Superbe, ce petit poème.
    Beh donc, bon non anniversaire ce jour mais d’hier bon oui.
    Bises monesille

  16. Et bon anniversaire ! (parait-il)
    :))

  17. emilieberd dit :

    Ben oui! Faut pas trop tirer sur la corde😉😄

  18. Que nenni, que nenni, pas d’angoisse ni de fil à la patte. Un peu de repos, un bon grog, et zoup, ce sera reparti comme en 40…

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s