Aux choses aériennes et célestes

Participation du mois de janvier au jeudi  poésie de Dame Asphodèle.

Logo des jeudis poésie pour ceux qui écrivent...




 

Aux choses aériennes et célestes

Planant à vingt mille lieues au-dessus

De nos maisons de villes cernées

De mobylettes vrombissant dans la nuit.

Délicates et jeunes petites pattes,

Faussement alanguies et cachant

Leur défense aux aguets sous l’apparence

De l’abandon et de la fragilité,

Sans les callosités rugueuses et les épines

Plantées amèrement par les années

Dans nos peaux de labeur à essayer d’acquérir

Une once de cette grâce et de cette culture

Aux dépends de nos heures de sommeil

Calfeutré pourtant. Qui planez

Oh, choses aériennes et célestes

Disais-je, entre vous, bien au-dessus

Des balourdises malhabiles

De vos admirateurs bâillonnés

Par ce chouïa de vos contradictions à vous même

Et qui prenez tant de plaisir à nous faire rêver

Pour nous taper vertement sur les doigts au moment où

Nous n’avions plus vraiment envie de nous réveiller.

Aux choses aériennes et célestes

Laissez-nous rire à grands et gros rires gras et sans sucre

Avec nos chiens baveux et turbulents, qui

Ne gobant jamais ni oiseau ni mouche,

Nous récompensent de tant d’heures courbées

Dans nos bureaux surchauffés,

Par une affection sans condition de classe.

Aux choses aériennes et célestes…

 

Si  je n’insiste pas, ce n’est pas

Par délicatesse, c’est par découragement.




 

Publicités

15 réflexions sur “Aux choses aériennes et célestes

  1. Poème aérien pour objets célestes 🙂

  2. celestine dit :

    Un hymne à tout ce que j’aime
    merci ♥︎
    ¸¸.•*¨*• ☆

  3. emilieberd dit :

    Il y a des jours où l’on se demande à quoi bon, et d’autres où l’on voudrait décrocher la lune.
    Il est superbe ce poème. L’homme sous les étoiles…Qui raconte l’espoir de l’infinité, l’angoisse d’être si petit, et les rêves… Enfin c’est comme ça que j’ai compris.
    Bises

  4. Asphodèle dit :

    Bah il est où mon comm ? Tu modères ? Bah ça alors, tu regarderas quand même dans Indésirables ? Je ne suis pas remise moi !!! 😀

  5. Asphodèle dit :

    Dame Monesille-Alchimille, j’ai eu le temps (très tôt ce matin ou très tard hier soir, bref à une heure où l’on est censé dormir) de mettre ton lien ! J’avais juste un doute pour le titre que tu ne m’avais pas laissé mais c’était dans le lien ! Merci à Martine qui a suivi mes mésaventures d’hier de t’avoir mise en garde !!! 😀
    Et hou, il ne faut pas envier ces choses aériennes et célestes, elles ne sont pas meilleures que nous !!! Tu l’as très bien compris d’ailleurs ! Je garde mon rire gras et AVEC sucre hein, parce que sans , ha non franchement faut pas pousser ! Et pas d’Aspartam non plus ! On continue, tous autant qu’on est ! 😉

  6. il faut insister ! Mais si, mais si !

  7. Pour t’inciter à insister, parce que même pauvres lucioles fatiguées au raz du sol, on ne brille pas moins que les copines étoilées, aériennes et célestes, j’emprunte à Martine un haïku-réponse :

    Cascades de pluies
    Cavalcades de planètes
    Le rire des lucioles

  8. martine dit :

    Puissent ces choses aériennes et célestes entendre ta supplique.
    Belle journée, dame Camomille.
    PS – Aspho a eu un souci de santé hier, ce qui explique son billet inachevé et ton lien absent de la liste des poétiseurs. Bises

  9. […] – Monesille : où il est question de « Choses aériennes et célestes » […]

Les commentaires ne sont pas dangereux pour la santé, vous pouvez consommer sans modération !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s