Que ne sommes-nous des moutons !

Que ne sommes-nous des moutons

Publicités

Ceci n’est pas un poisson

 

 

Puisque la mer n’est que débris

Flottant sur l’eau au gré des vagues

Et que l’abîme est vert de gris

A l’aplomb de vos terrains vagues.

 

Puisque m’étouffent vos plastiques

Et vos poubelles divaguant

Dans des sargasses politiques

Aux algues bleues proliférant.

 

Puisque se meurent les coraux

Où batifolait merveilleux

Dans des silences abyssaux

Le monde des vingt mille lieues.

 

Puisque la raie Manta s’éteint

Aux sables désormais de fange

Et que vous chassez les dauphins

Jusque dans le delta du Gange !

 

Puisque la baleine préfère

S’échouer sur les plages plutôt

Que de chanter pour cette terre

Où s’étripent vos idéaux.

 

Quand le dernier humain sur terre

Aura fini de respirer

Cet air devenu délétère

A ses poumons martyrisés

………………………………………..

Dans un monde enfin silencieux

…………………………………………

 

Je m’en vais ramper peu à peu

Et m’extirper de ce cloaque

Refaire ce que mes aïeux

Ont fait en sortant de leur flaque.

 

Je vais retracer le chemin

On va repartir à zéro

Mais je vous jure que Darwin

N’aura pas le dernier mot

 

Car je préviendrai tous mes frères

Des zoés aux acanthodiens

Des aloses aux porte-pierre :

Après le singe il n’y aura rien !