Participation à l’agenda du mois de mai : Aptitude zéro !

Martine d’écriturbulente héberge ce mois-ci l’agenda ironique avec un thème marin, il ne m’a pas été facile de mettre en place tous les éléments demandés, et j’imagine qu’il en est de même pour tous. Mais comme elle le dit elle-même : et vogue la galère !

Je vous propose donc de partir en croisière

Voilier ? Bateau de pêche ? Cargo ? Paquebot ? Péniche ? Pirogue ? Canot pneumatique ? Brise-glaces ? Chalutier ?

Vous choisirez l’embarcation, vous l’imaginerez, vous la décorerez, la baptiserez… Vous daterez la traversée… Quand vous vous déciderez à lever l’encre (oui, quand même), vous déterminerez l’itinéraire et les escales : L’île des Lettres ? L’île des Mots, des maux, des morts ? L’île des Étrangers ? Les îles Glamour ? L’île d’Éros ? Ou bien ?

Une fois l’équipage constitué, vous embarquerez les passagers et vogue la galère !

Il vous reste 3 jours de navigation 

(c'est-à-dire jusqu'au 23 avril),

1 000 mots maximum 

pour conter cette expédition nautique, 

que vous ponctuerez de 10 termes hurluberlus, 

avec un suffixe en "–itude".

 

 

Octobre

C’était un soir d’octobre finissant

Où les regards se traînent languissants

Au fond des brumes sous les porches d’église

Sur les pavés en reflet de nue grise

 

Et s’ébrouait sous la porte cochère

Restée ouverte au jour crépusculaire

Un chien errant filant doux sous la pluie

Ourlé de perle au rebord de l’ennui

 

L’escalier morne s’enroulait à l’étage

Au pied de l’ombre à l’odeur de ménage

Absorbant l’eau et mes regards perdus

Au soupirail qui ne s’éclairait plus

 

Sur le palier toutes portes ouvertes

Comme effarée, l’entrée était déserte

Quelques papiers gisaient au vieux lino

Abandonné avec de vieux journaux

 

Le chat assis avait un air inerte

Les yeux fermés devant ma main experte

Et moi n’osant dire la vérité

Je murmurais : « elle a déménagé »